Osho – Gratitude

Osho – Gratitude

osho

Un vrai chercheur de vérité se sent toujours reconnaissant envers tous ceux, quels qu’ils soient, qui l’ont aidé d’une façon ou d’une autre.

Il se sent reconnaissant envers ses parents, il se sent reconnaissant envers tous ses maîtres; il se sent même reconnaissant envers les gens qui l’ont trompé, les gens qui prétendaient être ce qu’ils n’étaient pas, qui n’étaient même pas de réels maîtres, des gens qui l’ont exploité et déçu.

Il se sent plein de gratitude même pour eux; parce que tous l’ont aidé positivement, négativement, d’une manière… ou d’une autre!

Si vous êtes ici (à l’Ashram), vous y êtes à cause de beaucoup de gens, bons et mauvais, les deux. Et le jour où vous renaîtrez à vous-même, rappelez-vous le, vous devrez quelque chose à tous, qui que ce soit qui vous ait aidé, de n’importe quelle façon.

Votre mari qui a divorcé, votre femme qui vous a quitté pour partir avec quelqu’un d’autre, les parents qui vous ont abandonné, et qui ne se sont plus soucié de vous, les innombrables faux maîtres qui parcourent le monde pour exploiter les gens… d’une certaine façon, tous vous auront aidé.

Quand vous deviendrez éveillé, vous comprendrez comment ils vous ont tous aidé.

Si votre mari n’avait pas divorcé, vous ne seriez pas ici, vous n’en seriez pas là – vous en seriez toujours à vous accrocher à ce fada! Vous lui devez une grande gratitude.

La femme qui vous a quitté pour partir avec quelqu’un d’autre, ne gardez aucune rancune contre elle; elle vous a rendu un grand service, autrement vous ne seriez pas ici (vous n’en seriez pas là).

Elle serait sûrement encore en train de vous harceler par ses remarques constantes!

Tout ce qui s’est passé a été une bonne chose.

Une fois que vous parvenez à l’ultime repos, tout se révèle d’or. Même les nuits, les nuits les plus sombres, deviennent la source de magnifiques matins, d’aubes superbes.

La gratitude est, de par son essence même, le fondement de toute religion. La gratitude est de la prière. C’est par la gratitude que l’on devient conscient de la présence de Dieu; pas vice versa. Les gens pensent que quand ils deviendront conscient de Dieu, ils se sentiront plein de gratitude pour lui.

C’est du pur non-sens!

Cela ne se passe pas de cette façon.

Vous devez d’abord apprendre comment être plein de gratitude, et c’est seulement après cela que vous pourrez devenir conscient de la présence de Dieu.

La gratitude veut dire que vous êtes devenu conscient d’une chose: que l’existence a fait tellement pour vous, et que vous ne l’avez pas même remerciée! Au contraire vous avez passé votre temps à vous plaindre!

C’est exactement l’expérience que je fais ici en travaillant avec des milliers de sannyasins.

Vous faites continuellement tout ce qui est possible pour eux, mais ils n’ont pas le moindre sens de ce qu’est la gratitude. Et tous les jours je reçois des lettres de réclamations – que telle chose n’a pas été faite pour eux, qu’on devrait faire cela pour eux, que l’on ne s’occupe pas d’eux, que personne n’a prêté attention à leur présence…

C’est vraiment très rare que quelqu’un vienne manifester de la gratitude !

On a perdu le sens même de la gratitude. Cela veut dire que tout ce qui nous arrive, on le prend comme si on le méritait. On ne mérite rien du tout! Mais nous prenons tout pour acquis.

Je suis toujours surpris par l’insensibilité des êtres humains. Pour quelques personnes, j’ai fait tellement pendant des années, mais jamais aucun sens de gratitude n’est jamais apparu en eux!

Et il ne semble y avoir aucune chance que quoi que ce soit se produise à ce sujet. Mais si quelque chose qui était fait pour eux s’arrête, si quelque chose manque, ils sont alors immédiatement là pour faire une réclamation! Ils prennent ça pour un dû, ils pensent l’avoir gagné et que cela doit leur être donné!

Mais l’homme n’a rien gagné (mérité, acquis) du tout. Nous n’avons pas gagné ces arbres et ces fleurs et ces oiseaux et ces étoiles et ces montagnes.

Cette existence absolument splendide nous a été offerte! Mettez-vous à ressentir de la gratitude pour cela.

La question n’est pas de savoir envers qui, ce n’est pas le point, ça n’a pas de signification. Commencez simplement à ressentir de la gratitude pour être submergé par de si nombreux cadeaux provenant d’une source d’énergie inconnue, xyz, peu importe son nom. Appelez la Dieu, ou si ce nom vous embête, appelez-la autrement.

Mais une source inconnue vous inonde de son amour. Mettez-vous à ressentir de la gratitude et vous serez bientôt connecté avec elle, et vous serez relié, et davantage encore arrivera.

Vous serez surpris qu’on ne puisse jamais se sentir assez reconnaissant.

Ce n’est jamais assez, parce que l’existence fait tellement pour vous et en permanence!

On ne peut pas le lui rendre, mais au moins on peut la remercier.

C’est cela la prière, et c’est cela être sannyas.

OSHO

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 − 20 =